​​​Copyright © Clinique dentaire St-Louis-de-Gonzague. Tous droits réservés.


Vous vous posez ces questions ?


​​1.  J'ai eu une obturation (plombage) et je ressens depuis une sensibilité au chaud et/ou au froid avec élancement, est-ce normal?


Comme Dr Fournier vous a mentionné à votre dernier rendez-vous pour ce traitement, selon la gravité du stade de la carie et suite à une nouvelle obturation,

il est normal de ressentir une sensibilité au chaud et/ou au froid que vous ne ressentiez aucunement auparavant.

Pour certaines personnes et d'une dent à l'autre, cette sensibilité peut être durer jusqu'à 2-3 mois.

D'ici là et afin de diminuer l'intensité, nous conseillons d'appliquer la grosseur d'un demi pois de pâte à dent de marque Sensodyne par exemple.

 Vous faites cette méthode le soir avant de vous coucher, et ce, durant 2 semaines consécutives. 


Sachez qu'il est également normal dans la première semaine voire la deuxième, d'avoir une petite douleur à la mastication.

L'important, est que celle-ci n'augmente pas.

Si c'est le cas, il faudra nous contacter afin de vérifier si l'occlusion de l'obturation est trop haute ou s'il y a autre problématique.

Quand la douleur persiste, Dr Fournier effectue un pansement sédatif afin d'éviter le traitement de canal ou l'extraction, si cela est possible.


 Irritation de la gencive depuis la réparation

La gencive peut être irritée après la réparation, puisque la carie initiale était entre les dents ou même légèrement sous la gencive.
De ce fait, votre dentiste utilise une bande métallique appelée matrice qui est placée autour de la dent pour lui donner la forme du nouveau plombage.

Donc, l’utilisation d’une matrice peut irriter les gencives pendant quelques jours.



2. Que dois-je faire après une extraction?

Vous avez perdu votre feuille sur les consignes qui a été remise par l'assistante lors du rendez-vous? Ne vous en faites pas...

Pour accélérer le processus de guérison, veuillez appliquer les mesures suggérées ci-dessous.


Jour de la chirurgie :

* Garder les compresses en bouche pendant 30 minutes, tout en maintenant une pression ferme, puis les changer aux 30 minutes jusqu'à ce que le gaze devient rosé;

* Appliquer une compresse froide sur la joue à intervalles réguliers (20 minutes de froid par heure).

* Limiter les efforts physiques.

À éviter
: ​Enlever le caillot de sang coagulé puisqu’il sert à optimiser la guérison; Manger avant l’arrêt des saignements; Boire avec une paille; Se rincer la bouche ou cracher;  Fumer ou consommer de l’alcool;  Se brosser les dents à proximité de la zone d’extraction pendant les premières 72 heures.

Douleur
: Prendre la médication qui vous a été prescrite, et ce,  en respectant le nombre de jours indiqués, même en l'absence de symptômes.

Alimentation suggérée
: La journée même de l’extraction, ne consommer que des aliments mous ou des breuvages tièdes. Lorsque vous vous sentirez mieux, vous pourrez recommencer à manger normalement.

Lendemain jusqu’à la guérison complète :


Se rincer la bouche trois fois par jour avec de l’eau tiède et du sel (1/2 c. à thé de sel dans 250 ml ou 1 tasse d’eau);

Il est possible de voir apparaître des ecchymoses sur votre visage. Sachez qu'elles disparaîtront au bout de 5 à 7 jours;

Certains peinent à ouvrir la bouche jusqu’à 7 jours suivant l’extraction;

Si après 3 à 5 jours la douleur s’accentue au point de vous empêcher de dormir au lieu de diminuer, n’hésitez pas à nous appeler.

Soyez sans crainte, vous vous sentirez sûrement mieux après quelques jours et pourrez reprendre vos activités habituelles.


Langue et/lèvre engourdie

Le traumatisme de nerf provoque une paresthésie (perte de sensation, l’impression d’être anesthésié).

La paresthésie peut être partielle ou totale.
Partielle : Lorsqu’il y a perte de sensation d’une partie de la lèvre ou de la langue.
Totale : Quand toute la moitié inférieure du visage a une perte de sensation.


La paresthésie peut être temporaire ou permanente.
Temporaire : La perte de sensation dure quelques jours à quelques mois.
Permanente : La perte de sensation est totale et ne revient pas au bout de six mois.

Lorsque le nerf n’est que lésé, les fibres se régénèrent avec le temps et les sensations reviennent à la normale.
Quand le nerf est sectionné, il n’est plus capable de se régénérer par lui-même.

Heureusement, il existe des techniques opératoires pour qui favorisent cette capacité de régénération du nerf.

Il est essentiel d’informer Dr fournier de cette paresthésie, il pourra ainsi prendre les mesures qui favoriseront la régénération.